Sélectionner une page

Combien ça coûte ?

Tout dépend de la fréquence d’utilisation et du respect du matériel mais pous pouvez compter un ratio de l’ordre de 10% du prix d’achat du vélo annuel pour une utilisation standard  (autour de 3000 km/ an) avec révision trimestrielle , hors frais de déplacements éventuels. Dans tous les cas, nous affinons ce budget avec vous, en fonction de la fréquence d’utilisation et de la taille de votre flotte.

En terme de consommation électrique, pour les VAE (Vélos à assistance électrique), la consommation est négligeable.

L’orientation sur le choix de l’achat ou de la location est d’abord, souvent, liée à votre culture d’entreprise. Cela-dit le LLD ou l’achat présentent chacun des spécificités.

 

Les avantages du LLD : 

- Pouvoir bénéficier d’un matériel neuf à chaque renouvellement. Cela est intéressant étant donné l’évolution constante des matériels et permet de changer de type de vélo en fonction d’une éventuelle évolution de besoin. 

- Lisser ses sorties de trésorerie (mensualités identiques tout au long du contrat). 

- Vous décharger des problématiques de revente, qui peuvent être chronophages dans le cadre d’une flotte. 

- Si vous êtes micro-entrepreneur, les banques peuvent parfois ne pas vouloir prendre le risque de vous financer. Dans ce cas le leasing peut être une solution.

 

Inconvénient : 

- la TVA n’est pas récupérée.

- le coût de revient est supérieur à l’achat

 

Le leasing est notamment à privilégier par les gros rouleurs (supérieur à 5000 km/an, livreurs par exemple) car la durée des vie en bon état de fonctionnement est alors réduite et un remplacement au bout de 3 ans peut être nécessaire. 

 

L’achat :

Il est souvent privilégié par les petites structures ou quand le vélo roule peu et est destiné à être conservé longtemps : 

 

Avantages : 

 

  • Les mensualités associées à l’emprunt sont déductibles 

 

  • Considéré comme une immobilisation corporelle, le matériel est le plus souvent amorti sur 3 à 5 ans (comparable fiscalement avec le leasing)
  • La TVA est récupérable sur le vélo cargo ou les remorques (voir question suivant pour plus de détail).
  • le vélo peut être conservé longtemps et revendu à tout moment.

Inconvénients :

- signifie une potentielle sortie de initiale de trésorerie (si la banque ne finance pas à 100%). 

 

Dans les deux cas : 

    • L’entretien peut-être inclus sous forme d’abonnement afin de lisser les dépenses sur la durée du contrat. 

 

  • Les aides à l’achat peuvent être déduites

 

 

Les aides locales sont variables. Pour l’Île de France, ainsi que pour les aides nationales vous pouvez vous référer à cet article

Pour les vélos de fonction, l’Etat donne également un coup de pouce aux entreprises. Ce sujet est traité ici 

Certaines aids locales, comme celle de Paris pour les vélos-cargos, sont éligibles également pour la location longue durée.

Dans les flottes de véhicules d’entreprises, l’administration fiscale distingue bien les “utilitaires” (camionnettes, voitures 2 places, etc) des véhicules de ‘tourisme” (voiture 4 ou 5 places, 2RM, etc), ces derniers pouvant avoir un usage autre que professionnel. 

Dans le premier cas, la TVA est récupérable. Dans le second elle ne l’est pas. 

Pour les vélos, la logique est la même : 

Ne pourra pas donner lieu à déduction de TVA : 

  • Un vélo “simple” ou vae
  • Un vélo cargo clairement orienté transport d’enfants (se référer à la fiche technique) 
  • Une remorque dédiée au transport d’enfants ou d’animaux

Pourra donner lieu à déduction : 

  • Un vélo cargo avec plateau ou caisson
  • Une remorque avec plateau ou caisson
  • Un vélo-cargo dédiée au transport de personnes (type taxi pedicab ou cyclo-pousse)

Chez Velab nous vous apportons un service complet, depuis les premiers conseil jusqu’à l’entretien de votre flotte. Nous sommes là pour vous accompagner dans vos choix et effectuons des audits réguliers vous permettant d’ajuster votre parc par rapport à vos besoins. Nous vous accompagnons aussi sur des personnalisations (adaptations métiers, flocage) afin que les matériels fournis correspondent parfaitement à votre métier et à l’image de votre entreprise. 

 

Vous pourriez rapidement avoir dans votre flotte plusieurs marques de vélos et remorques, d’accessoires, ce qui rendra compliqué votre processus d’achat, de maintenance et de gestion de SAV. 

Premièrement, les fabricants des matériels les plus vendus ne pratiquent pas la vente en direct. 

Deuxièmement, tout fabricant ou revendeur doit veiller à ce que l’entretien et le SAV puissent être réalisé par un prestataire local. Sachant que les magasins et réparateurs de vélo sont souvent surchargés, ils traitent en priorité leurs clients qui ont acheté chez eux, voir refusent de gérer du matériel acheté en dehors de leur magasin.

Chez Velab, nous réservons nos créneaux d’entretien à nos seuls clients B to B, ce qui nous permet une grande réactivité.

Contrairement aux voitures et camionnettes, la qualité et la fiabilité des vélo n’est pas forcément contrôlée. 

En d’autres termes, ce n’est pas la même chose d’acheter ou de louer une voiture de société “premier prix”, qui de toutes façons répond à des normes de sécurité et à des standards de qualité très encadrés, que d’acheter un vélo cargo “premier prix”.

Cette démarche de recherche d’économie, sur un produit vendu en ligne et sans engagement sur l’entretien et SAV peut au final vous coûter très cher en perte d’exploitation en cas d’immobilisation. 

 

Pire, on trouve parfois en ligne des vélos équipés avec des motorisations qui dépassent les 250 W nominaux et les 25km/h, les vélos qui en sont équipés sont interdits sur les pistes cyclables, nécessitent immatriculation, assurance, port d’un casque homologué. En cas de non respect cela pourra engager la responsabilité de l’entreprise

Le matériel

Eh bien non ! Contrairement à ce que l’on pense souvent, le triporteur et le tricycle subissent fortement la force centrifuge en virages et se penchent sur le côté sur les voiries “en toit”, ce qui les rend inconfortables, voire dangereux en cas de vitesse inadaptée. 

Les triporteurs et tricycles pendulaires corrigent ce défaut quand ils sont bien conçus.

Découvrir notre sélection de vélos-cargo 

Chez Velab, nous privilégions le moteur pédalier de grande marque (Bosch, Brose, Shimano) pour plusieurs raisons : leur puissance (ou couple), leur douceur (3 capteurs qui donnent une impression de pédalage très naturelle), leur fiabilité.

Dans le cadre des moteurs roues, quelque-soient les marques, un ou plusieurs de ces paramètres fait souvent défaut.

Notre objectif est de partir autant que possible sur du standard. La variété des vélos et vélos-cargo qui existe sur le marché permet selon nous de répondre à tous les besoins. 

Le sur-mesure intervient au moment de choisir des caissons spécifiques, pour le flocage (lettrage), les accessoires, etc.

Cela dépend !

Pour un vélo à assistance électrique, sans transport de charge, et avec un mode d’assistance éco vous atteindrez les 100km d’autonomie. 

La même batterie utilisée sur un vélo-cargo pour du transport de charge, avec une assistance au maximum divisera l’autonomie par 2 ou 3.

Envoyez-nous un messages ou appelez-nous, nous trouverons une solution!

Guillaume, responsable Solutions : +33 (0)6 63 10 09 01

ou par courriel : contact@velab.pro

Mes déplacements :

Cela s’apprend très vite mais comme toute chose nouvelle un temps de prise en main est nécessaire. 

Suivre une formation d’une demi-journée est idéale. 

Chez velab nous proposons des formations théoriques (code vu du guidon) et pratique (conduite en sécurité)

Il existe un proverbe nordique qui dit qu””il n’y a pas de mauvais de temps, que des mauvais vêtements”. Et ils en savent quelque-chose! Malgré une pluviométrie plus importantes et des températures plus faibles que notre moyenne nationale, ce sont ces pays qui sont les plus cyclistes en Europe. Pluie, neige, vent, le vélo passe partout avec un bon équipement et participe à acquérir un mental d’acier !

 

Par ailleurs il n’est pas forcément obligatoire de passer du tout au tout dès le départ. Vous pouvez conserver un mode de déplacement différent pour vos longs trajets sous la pluie, ou pense au télétravail ou à caler vos rendez-vous en fonction de la météo !

Vous découvrirez qu’à vélo de nouveaux horizons s’ouvrent à vous. Utilisation des pistes cyclables, passages au feu rouge autorisés dans certaines circonstances, sas vélos, utilisation de contre-sens cyclables ou de voies interdites aux voitures. 

Pour s’y retrouver au début, le plus simple est d’utiliser une application de navigation en fixant votre smartphone sur le guidon. 

Nous pouvons vous accompagner sur le choix des bonnes appli et vous fournissons les supports de smartphone.

Ca vous pouvez le savoir en consultant le très utile Baromètre des villes cyclables, élaboré par la FUB sur la base d’une enquête nationale d'ampleur.

Réglementation :

Cela dépend des modèles bien-sûr. Le PTAC des matériels que nous commercialisons atteint les 200 kg et les 1,5m3 pour les remorques grands format.

Il n’y a ni immatriculation ni carte grise sur les vélos, VAE ou remorques de vélos. 

Il est sera cependant obligatoire à partir de 2021 de marque les vélos, avec un système de code (Bicycode par exemple). 

Chez Velab nous l’avons d’ores et déjà systématisé afin de faciliter la recherche du vélo en cas de vol. 

Aucune assurance n’est obligatoire. Elle est par contre fortement conseillée. 

Pour ce qui est de la Responsabilité Civile, votre RC professionnelle suffit. 

Pour ce qui est d’une assurance vol et casse, nous proposons systématiquement une offre lors de l’émission de nos devis. 

Que ce soit un triporteur, biporteur, vélo avec remorque, pour nous un vélo-cargo professionnel doit répondre à 2 critères principaux :

  • être adaptés aux besoins du métier
  • être le plus fiable possible

Dans ce cadre, le prix ne doit pas être le seul critère, un mauvais choix pouvant coûter très cher.

Sécurité :

L’introduction du vélo dans l’organisation de l’entreprise implique de se poser les bonnes questions. Aussi nous vous proposons de commencer par faire votr auto-diagnostic ici avant toute chose. Pour la suite, nous pouvons vous accompagner dans votre démarche afin que l’introduction du vélo dans votre flotte soit un succès. 

Non, mais pour les déplacements professionnels nous le conseillons fortement. Par ailleurs aucun EPI n'est obligatoire.

Il faut distinguer les accidents du travail de ceux dits “de trajet”. 

Si le matériel utilisé répond aux normes VAE, le vélo électrique sera assuré en responsabilité civile par le contrat multirisque professionnelle de l’entreprise. 

 

S’il ne correspond pas aux normes VAE (puissance ou vitesse trop importante par exemple), il sera pas considéré comme un véhicule terrestre à moteur (VTAM) et la responsabilité de l’entreprise pourrait être engagée.